Roberto Esquivel: l’homme au plus gros p+nis du monde (Photo)

Roberto Esquivel Cabrera, un Mexicain de 54 ans, a quelques difficultés à mener une vie normale. La raison ? Un p=nis particulièrement long 48,21 centimètres qu’il refuse de faire opérer malgré la gène manifeste que cela peut lui procurer et les soucis de santé (infections urinaires fréquentes, troubles du sommeil…). Paris Match révèle une série de clichés impressionnants de cette étonnante particularité anatomique.





C’est en 2015 que l’homme a été rendu célèbre lors d’un reportage de Barcroft TV. Il expliquait alors être « heureux » avec son pénis. « Je sais que personne n’a cette taille de pénis. Je voudrai être dans le livre Guinness des records. » Malgré l’insistance du corps médical pour l’opérer afin de donner une forme normale à son pénis et lui permettre d’avoir des relations sexuelles, le Mexicain a toujours refusé. « Il ne l’accepte pas, en culture latine, celui qui a le plus grand pénis est le plus macho, arguait le Dr Jesus David Salazar Gonzalez sur le site anglais TheMirror en 2015. Cela le rend différent du reste du peuple et lui permet de se sentir spécial. » Selon les médecins, l’homme aurait étiré lui-même la peau de son pénis depuis l’adolescence en utilisant des poids parce qu’il était obsédé par sa longueur. La longueur extrême de son pénis serait celle de son prépuce. La taille de sa verge serait elle dans la norme (15,24 centimètres). Il suffirait de procéder à une ablation du prépuce (appelée « posthectomie ») pour que son sexe redevienne normal.

Dans l’incapacité de travailler, l’homme a fini par obtenir la reconnaissance de son handicap par son gouvernement qui lui verse une aide financière. « Insuffisante » selon lui néanmoins. Selon le site TMZ, il aurait été approché par une société de production de films X mais aucun accord n’aurait été trouvé.

« Je suis content de mon pénis. Je ne connais personne qui possède la taille que je possède. J’aimerais bien figurer dans le Guinness Book des records mais malheureusement, il ne le mesure pas officiellement », a conclu Roberto Esquivel Cabrera dans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages